E-Olympe parraine des abeilles

Notre engagement pour la sauvegarde des abeilles E-Olympe apporte son soutien dans protection de notre environnement, et plus particulièrement la préservation de la biodiversité.

Depuis plus de 10 ans, les apiculteurs du réseau un toit pour les abeilles sont engagés pour la sauvegarde de l’abeille notamment grâce au parrainage de ruches. E-Olympe participe à ce financement en reversant 1% pour chaque licence E-Cybèle vendue.

L'entreprise E-OLYMPE parraine des ruches chez un toit pour les abeilles. Situées dans le Nord Aveyron à 800 mètres d'altitude, les ruches E-Cybèle sont au coeur d'un environnemment encore préservé. Jacques l'apiculteur pratique une apiculture de type sédentaire et travaille avec la race locale de l’abeille noire qui est bien adaptée à la région.

E-Olympe parraine des abeilles

Découvrez l'actualité de la ruche E-Cybèle

Bilan de la saison 2018

Une récolte moyenne cette année due aux orages sur la miellée du châtaignier et du tilleul début Juillet.
Nous avons extrait un miel moins corsé en châtaignier donc plus clair et plus doux que les années précédentes.
Suite aux pertes hivernales, nous n'avons pas réussi à remonter notre cheptel au printemps (peu d'essaims et des ruches qui ont eu des difficultés pour se repeupler malheureusement...).

Septembre marque la période de transition entre l’été, très actif pour les abeilles et la période d’hivernage où le rythme se ralentit. Dehors, les dernières floraisons d’été s’étiolent. La colonie va devoir s’adapter à cette nouvelle situation.
Première conséquence directe : A partir de la mi-août, la reine ralentit sa ponte et passe de 2000 œufs par jour durant le pic estival, à 200 œufs à peine. Les abeilles vont profiter des alvéoles disponibles pour y engranger les dernières réserves récoltées dans la nature qui constituent les miellées tardives (bruyère callune, lierre...). C'est aussi la période des cultures intermédiaires après les moissons comme la phacélie, la moutarde ou le sarrasin que les abeilles apprécient.

Que se passe-t-il en Juin au rucher E-Cybèle ?

L’activité s’intensifie dans les ruches. C’est la période durant laquelle la Reine est particulièrement sollicitée, car elle doit veiller à renouveler la colonie. Elle peut pondre jusque 2000 œufs par jour lorsqu’elle est au meilleur de sa forme (entre 2 et 3 ans).

Un essaim, en plein développement atteint alors quelques 50 000 et jusque 80 000 abeilles. Et plus la colonie devient populeuse, plus le risque d’essaimage naturel est grand. L’essaimage ce sont ces grappes d’abeilles particulièrement spectaculaires qu’on voit se loger dans les arbres ou autres lieux insolites (photos ci-contre).

Pour l’apiculteur, comme pour les abeilles, juin est un mois intense. Il récolte ses premiers cadres pleins et operculés, remplis de miel qui feront la récolte de printemps. Il doit aussi vérifier la densité de population au sein des ruches et ajouter rapidement des hausses si besoin.

L’apiculteur pourra aussi profiter de cette période pour diviser les colonies et éviter des essaimages potentiels. Ça lui permet ainsi de reconstituer de nouveaux essaims pour le rucher. Bref, c'est pour lui une période de tous les enjeux.